Vous êtes ici

Revue Française de Géotechnique

Rédactrice en chef :
Prof. Farimah Masrouri - Université de Lorraine, France

Rédacteurs en chef adjoints :
M. Jean-Louis Durville – IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports), France,
Dr Ahmad Pouya - École des Ponts ParisTech, France
Dr Nathalie Touze-Foltz - Irstea, France

La Revue Française de Géotechnique (RFG) a été fondée en 1977 à l'initiative M. Pierre Habib, professeur à l’École Polytechnique. La RFG est une publication scientifique et technique trimestrielle, soutenue par les Comités français de mécanique des sols et de géotechnique (CFMS), de mécanique des roches (CFMR), de géologie de l’ingénieur et de l’environnement (CFGI) et des géosynthétiques (CFG), qui publie des articles originaux et des notes techniques relevant de ces domaines.

La Revue Française de Géotechnique se consacre à l'étude pluridisciplinaire des interactions entre l'activité humaine et le terrain naturel. Elle est concernée par tout ce qui se rapporte à l'intégration de l'homme dans son environnement, dans une perspective de développement durable, ce qui inclut la prise en compte des risques naturels et anthropiques, ainsi que la fiabilité, la sécurité et la durabilité des ouvrages. Le terrain naturel intervient dans de nombreuses constructions, soit parce qu'il les porte (fondations), les constitue (remblais routiers, barrages, barrières étanches de confinement de déchets, soutènements) ou les contient (ouvrages souterrains, tunnels) ; on y extrait également de nombreuses ressources pour la production d'énergie et de matériaux et on y stocke des déchets divers.

Les terrains naturels sont des milieux complexes, spécifiques et de caractéristiques variables dans l'espace et dans le temps, composés de solides, de fluides et de gaz qui y circulent ou les imprègnent. L'identification de leurs propriétés, en termes de comportement mécanique, thermique et hydraulique, est coûteuse, et donc nécessairement incomplète et incertaine. Les problèmes posés sont variés, et leur résolution engage la responsabilité de l'ingénieur. On peut citer en particulier : la conception, la construction et la maintenance d'ouvrages bâtis sur, dans ou avec le terrain, dans des sites urbains ou extra-urbains ; la stabilité de sites naturels ou construits ; l'étude de la circulation et de la qualité de l'eau souterraine ; l'exploitation des ressources naturelles.