Vous êtes ici

Prix Pierre Londe

Télécharger sa biographie

Pierre LONDE

Le Comité Français de Mécanique des Roches (CFMR) décerne tous les ans un prix à la mémoire de Pierre Londe qui fût un grand ingénieur français, spécialiste des barrages et président du CFMR de 1972 à 1975 *.

Le prix Pierre Londe distingue un travail de recherche de qualité exceptionnelle sanctionné par une thèse de doctorat.

Dépôt de candidature

Sont éligibles, les personnes qui ont soutenu une thèse de doctorat dans le domaine de la mécanique des roches, au cours des deux années civiles précédent l’appel à candidature. La thèse doit avoir été soutenue dans une école doctorale française ou dans celles d’un pays francophone. Elle peut être écrite en français ou en anglais.

Les postulants adressent leurs dossiers de candidature avant le 31 janvier de l’année concernée. Le dossier de candidature doit comporter :

  • Une lettre de déclaration de candidature,
  • Un bref curriculum vitæ,
  • Une copie du mémoire de thèse,
  • Une copie des éventuels articles publiés par le candidat sur le sujet ou un résumé du mémoire de thèse d’une dizaine de pages écrites en français,
  • La copie du procès verbal de soutenance et des évaluations des rapporteurs (si disponibles).
     

Le dossier est à adresser sur support papier doublé d’un envoi sous forme électronique (format pdf) à l’adresse figurant ci-dessous :

  • Pr Joëlle Riss
    I2M -UMR 5295- Département GCE
    Bat B 18 Allée Geoffroy ST Hilaire
    CS 50023
    33 615 Pessac cedex
    tel : (+33) 5 40 00 89 06
    fax : (+33) 5 40 00 31 13
    joelle.riss@u-bordeaux.fr
     

 

Modalités d’attribution

Le CFMR constitue un Jury, qui après une première présélection, invite les candidats retenus à présenter leur travail oralement lors d’une séance dédiée. Le résultat du concours est annoncé au plus tard le 30 juin de l’année en cours.

Le lauréat reçoit un prix qui lui est remis lors d’une séance du CFMR. Il s’engage à exposer oralement son travail à l’occasion de cette cérémonie de remise du prix.

Les frais de transport (depuis le territoire français ou des pays limitrophes) ainsi que l’hébergement occasionnés par la venue du lauréat à la cérémonie de réception du prix sont pris en charge par le CFMR.

Le lauréat est encouragé à soumettre un article résumant son travail à la Revue Française de Géotechnique. Il est aussi incité à concourir pour le prix Manuel Rocha de la Société International de Mécanique des Roches.

 

Les lauréats :

2016 :

Benoît PARDOEN : "ModHydro-mechanical analysis of the fracturing induced by the excavation of nuclear waste repository galleries using shear banding".
Université de Liège

2015 :

  • Solenn Le PENSE : "Modélisation hydromécanique du couplage endommagement-plasticité dans les géomatériaux non-saturés".
    laboratoire Navier, École des Ponts- ParisTech, Université Paris-Est
  • Huy TRAN MANH : "Comportement des tunnels en terrain poussant"
    Université Paris-Est, École des Ponts et des Chaussées (ENPC)

2014 :

  • Dr Wang Linlin : Analyse expérimentale et modélisation micromécanique de la déformation et de l’endommagement des argilites sous chargements hydrique et mécanique combinés ( Ponts ParisTech).
  • Dr Louis Zinsmeister : Étude de l'évolution hydromécanique d'un carbonate après altération chimique. Application des méthodes de corrélation d’images 2D et 3D à la mesure des champs locaux de déformation lors d'essais mécaniques à différentes échelles (Ecole Polytechnique).

 


Remise du Prix Pierre Londe 2013
par Mme Joëlle Riss, Présidente du Jury

2013 : Laura Blanco Martin : Étude théorique et expérimentale du boulonnage à ancrage réparti sous sollicitations axiales (MINES ParisTech).

2010 : Marion Bost : Altération par le gel des massifs rocheux : étude expérimentale et modélisation des mécanismes de génération des contraintes dans les fissures (ENPC Paris Est).

2007 : Matthieu Caudron : Etude expérimentale et numérique de l'interaction sol-structure lors de l'occurence d'un fontis (INSA-Lyon)

 

* Pierre LONDE (1922-1999)

Pierre LONDE est né à Paris le 15 octobre 1922. Après de brillantes études dont celles à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (Promotion 1947), il rencontre Georges POST au cours d’un stage aux Etats-Unis. De retour en France, tous deux entrent chez Coyne et Bellier et publient le livre « Les barrages en terre compactée », fruit de ce qu’ils avaient appris des pratiques américaines. Cet ouvrage a longtemps fait référence en France.

L’activité de Pierre LONDE est caractérisée par une remarquable continuité, sur plus de 50 années, consacrées à l’étude des grands barrages sous leurs aspects les plus divers : terre, enrochements, béton, voûtes minces. La technique des barrages est marquée par la convergence de toutes les techniques de génie civil. Bien qu’étant avant tout un généraliste, Pierre LONDE a accompli des recherches couronnées de succès dans de nombreux domaines spécifiques : élaboration de nouvelles méthodes de calcul des massifs rocheux, évaluation objective de la sécurité des ouvrages complexes, étude de l’hydraulique des écoulements souterrains, mise au point d’instruments d’auscultation originaux, barrages en béton compacté au rouleau, etc. Il est vite devenu l’un des disciples les plus en vue d’André COYNE.

Après la disparition de ce dernier, il a joué un grand rôle dans l’explication scientifique de la rupture de l’appui rive gauche du barrage-voûte de Malpasset. Cette explication a eu un impact considérable sur la conception mondiale des voûtes modernes : de plus en plus hautes, dans des sites de plus en plus difficiles. A partir de 1967, il a été chargé du cours sur les barrages à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, tout en menant son activité personnelle d’ingénieur-conseil, chez Coyne et Bellier pendant 33 ans, puis comme expert indépendant pendant près de 20 ans. Il a participé à l’étude de plus de 160 barrages, dont celui de Kariba sur le Zambèze (le plus grand lac artificiel du monde), le Daniel Johnson au Canada (la plus grande voûte multiple), les deux barrages de Strikine au Canada, l’un en béton, l’autre en terre et enrochements, atteignant chacun plus de 300 m de hauteur. En 1979 il a été élu président de la Commission Internationale des Grands Barrages ; en 1982, membre du Comité des Applications de l’Académie des Sciences (CADAS). Il a été membre de nombreuses sociétés savantes et conseils scientifiques en France et à l’étranger. Au sein du Comité d’Orientation de la Recherche en Génie Civil, il a apporté sa vaste expérience d’expert indépendant à l’examen des programmes de recherche dans le domaine du génie civil des ministères chargés de la Recherche et de l’Equipement. Par la variété et la qualité de ses activités dans les plus hautes instances nationales et internationales, Pierre LONDE a largement contribué au développement de la Mécanique des Sols, de la Mécanique des Roches, ainsi que des travaux pour la construction des barrages et des organes souterrains qui leur sont associés.

Pierre Habib